HighwaytoHell

HighwaytoHell

Mercredi 17 février 2016 à 4:03

J'ai fondamentalement envie et besoin d'écrire. On arrive à mon heure préférée, j'ai bu assez d'eau pour faire éclater la vessie de deux personnes, comme d'hab', j'ai une musique fantastique dans les oreilles, qui me fait ressentir des choses, ce qui est un exploit en soit.

Et pourtant. J'en suis totalement incapable. J'ai quelques idées mais rien ne sort. Par quel maléfice suis devenu handicapé?
Puis je peux écrire ce que je veux, ne plus. Y'a plus personne sur cette plateforme, selon des millions de spams. J'ai dégagé 10 pages de spam et y'en a encore le double. Et pourtant. Oui encore. J'arrive pas à me défaire d'ici. Surement la nostalgie qui plane.

En tout cas, je veux une greffe de talent maintenant. Comment quelque chose de totalement instinctif peut devenir si... Distant(skies)?
 

Vendredi 6 mars 2015 à 1:15

Je suis le roi des ombres, le maitre de mes cauchemars, je ne souffre pas, tout glisse, s'infiltre dans ma peau puis dans mes veines.
Je crache sur le monde comme si j'en avais un meilleur à proposer. Les règles n'ont plus de sens, mes pensées arrachent l'univers et en rebatissent un autre, sans plus de logique. Rien d'ici n'a de sens, alors partir en délire poly amoureux mysogyne n'est pas ce que je peux imaginer de pire, ni de mieux.  Mes dents sont jaunes, le sarcasme et l'humour noir sont trop resté dans ma bouche. Comme autre chose que je connais bien dans la tienne.

Je pourrais partir en trip jimmy punchline que ça serait pas bien différent. J'ai envie d'avaler ton âme, de l'absorber et de la faire mienne.
Tu m'appartiens.
Je suis le roi des Ombres, tout le monde a une ombre.

Jeudi 23 octobre 2014 à 7:51

 Je suis la sphère parfaite. Le réfléchissement ultime. Tentez votre chance et vous verrez. Vous verrez que je suis incassable. Une armure sans faille, qui ne donne aucune prise. Endurcie par la vie, renforcée par l'amour. Tentez votre chance un peu pour voir. Je vous attend. Je n'ai pas peur, je sais que j'y arriverais toujours. Mettez moi au fond d'un puit et tirez moi dessus, que je ferais un coming back plus stylé encore. La fatigue, la douleur et le froid n'ont rien pû faire et le reste n'a rien de mieux à proposer. Même Famine et Peste ont tiré leurs révérences. 

Tant que j'ai ma Léa je suis invincible.
C'est la vérité la plus implacable et la plus juste que j'ai été donné de voir. Et si le monde entier à l'air de vouloir tester à quel point, qu'il vienne.
Je n'ai pas peur.

Jeudi 11 septembre 2014 à 16:26

 Non, non, je veux pas.
Je veux pas aller dans un appart étudiant dégueulasse deux pièces en semaine parce que j'ai des transports. 
Je veux pas aller en L1 en fait. Je déteste les gens, je déteste les cours, encore. Je veux pas d'une énième terminale déguisé.
Je veux pas que tu sois loin.
Et puis je veux pas ça, et si.

Mon cerveau explose.
J'ai la sensation qu'on condense tout ce que je hais de manière viscéral.
Tout ce qu'il y a de pire en moi.
Et qu'on me le jète à la face avec un sourire sinistre et une excuse toute faite.
"C'est la vie."
"C'est normal, il veut la protéger."
"Ait ta L1 et après on verra."'

Je suis fatigué et toutes les vitamines à la con qu'on me donnera ne serviront à rien. 
Allez vous faire foutre.

Jeudi 4 septembre 2014 à 22:02

Ca fait longtemps que j'ai pas écris ici. Surement parce qu'en vacances, j'n'avais rien à écrire. J'étais heureux, ou je faisais de quoi l'être en attendant mon Ange. Malgré quelques problèmes qui m'ont appris que je n'accorderais plus ma confiance à quiconque, j'ai tenu sans revenir ici. La rentrée m'a fait bien assez de mal pour que je me replie ici. 

J'ai pas eut ma prépa'. Trop faible, après un mois d'attente, j'ai su que j'n'irais pas. Pas grave, j'y aurais pas eut ma place. Aurais aimé qu'on cesse de me rappeler mes défaillances, mais c'était pas si grave. Donc je me retrouve en licence. Je suis un peu là par hasard, j'ai aucune motivation à part le fait que je n'ai rien d'autre. Le fait qu'aucun putain de thème/matière/module/compétences/j'nesaisquoi n'ai jamais réussi à m'intéresser est triste. Jamais autant subi les conséquences que maintenant. QU'est ce qu'on a foiré chez moi pour que je trouve toutes les activités proposées aussi chiantes. Et le comble, c'est qu'en L1 info, j'ai à peine plus d'info qu'en TS option Info. C'est pathétique. Par contre j'ai 10h de maths, ma matière préférée. Ha mais non. Enfin passons.

Je dors mal. J'ai dormi assez que ce soir, et j'ai rêvé. Je déteste rêver. Surtout quand c'est agréable, mais tu sais que tu devrais pas faire ce genre de rêve. Typiquement, j'avais aucune envie de rêver de mon ex ce soir. Voilà, sommeil de merde, je suis épuisé. Et encore, j'ai même pas le tiers des heures de transports que je me taperai la semaine pro. Et toutes celles qui suivront. Je ne vois plus ma chérie la semaine, cette époque est définitivement révolue, après avoir duré deux mois. Génial. 

Je suis peu à peu retombé à 1 repas par jour, et pas du diététique. L'école me rend malade, c'est affreux. j'dois avoir une phobie scolaire maitrisée. J'devais m'inscrire au sport, mais j'en ai plus aucune envie, c'est pas comme s'il me restait du temps. J'ai pas joué à l'ordi en une semaine à part quelques heures sur TW2 à l'arrache et un match sur LoL juste pour pas être reclassé en silver. Je veux pas de ça. Et apparemment, c'est la seule option de vie que j'ai. Attendre ma chérie la semaine, la voir vite fait le week end et encore, ne pas avoir les même vacances, bosser la semaine et recommencer. Et même la vie professionnelle, ça sera ça, tout le temps. Et si on bosse pas, on crève. Elle a la chance de faire un truc qu'elle aime vaguement, mais elle est en prépa'. En che. Donc j'ai pas trop le droit de me plaindre, je suis chez les nuls. 

Normalement on bosse pour vivre, pas l'inverse. 
C'est bon, j'n'ai plus droit à la seule personne qui a finit par me faire penser que la vie, c'était bien, en fin de compte.
Je pisse sur ce systeme cancérigène. Je veux mourir. Je remet fauve, et je dors.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast