HighwaytoHell

HighwaytoHell

Vendredi 7 février 2014 à 19:31

 Des fois j'aimerais arrêter d'avoir raison, être surpris tout ça. 
C'est dramatiquement chiant de toujours avoir raison. A fortiori quand ça avait l'air du pessimisme le plus extrême. 
Aller, surprenez moi.

Dimanche 2 février 2014 à 2:16

 On a essayé, donné tout ce qu'on a. Argent 4 et 5. Décevant, vu les parties qu'on vient de faire. 
Elle a dit qu'elle partait du coup.
J'monterai  gold sans elle, s'il le faut. Parce que je lui ai promis une fois, que je serais gold. And then i'll be. Try hard mode. Faut aussi que je monte sur WoW, Seb' joue seul, et il a besoin de moi.
On a joué 7h d'affilées. On a tout roxxé. Rien que pour ça, je vais tick gold. 

Mercredi 29 janvier 2014 à 7:05

 J'espère vraiment que Freud a tort.Avec la quantité de désirs que je refoule, je vais finir complètement névrosé.
Ca serait vraiment cool qu'il ait tort.

Lundi 27 janvier 2014 à 6:48

 Ces deux dernières semaines j'ai été obligé d'assimiler un nombre de choses. Pas très agréables. Mais ça ne fait rien.
J'ai reparlé à des gens, capables de remuer ce qui reste d'Humain en moi.
J'reprend le jeu auquel je joue quand je sens que la vie n'est pas assez rose pour moi.
Mais ça n'fait rien. J'suis indestructible.

Dimanche 15 décembre 2013 à 23:12

 C'est pas comme si j'avais un flingue posé sur la tempe. Enfin si, mais ça c'est pas important. Ce qui est important, c'est la musique dans le fond. Un peu de piano sur une voix pseudo émo-gothique. De collège, bien évidemment. Ca et tout ce qu'elle m'inspirait, tout aussi évidemment. Alors forcément, le lingue chargé qui pesait aussi lourdement qu'il pouvait sur ma tempe ne faisait pas réellement le poids. Elle m'a pris par surprise. Avec tous les souvenirs qui n'attendaient que ça pour ressurgir. 

"Qu'est ce que tu attends?"

Il appuya un peu plus. Des fois que j'aurais oublié sa présence. Malheureusement, même avec toutes mes facultés de déconcentration j'étais incapable d'oublier le gros calibre qui faisait pression sur ma tête au point de me filer un torticolis. Mais c'est pas pour ça que j'y accordais de l'importance. Nettement moins que la musique, déjà. En plus, il pleuvait dehors. Mon cerveau avait dix mille fois plus d'intérêt pour la pluie que le canon en acier. N'en déplaise son égo. 

"Tu as trois secondes. Dans trois secondes je tire."

C'est que je me sentirais presque menacé. Moins que dans mes cauchemars, mais quand même. Un joli score. Sa menace semblait presque crédible. La musique changea. Bien sur qu'elle changea. Dans un film, la musique change toujours pour annoncer le tournant dramatique. Une musique sur la perte d'un être cher. C'est pas ma playlist la plus joyeuse qui tournait.

"...Deux !"

Ow, je me souviens pas avoir entendu le premier chiffre. Il comptait dans quel sens, déjà? Croissant, décroissant? Ma musique, alors? 

"Trois!"

Bruit de chargement. Coup de feu.
Je suis sur qu'il a aimé pressé la détente.
Tout aussi sur qu'il a moins aimé voir son arme se retournait contre lui au dernier moment.
Et ses hurlement semblent confirmer qu'une balle dans la jambe fait mal.
Et l'absence de ses hurlements semble confirmer que deux balles suffisent amplement à calmer définitivement quelqu'un.
Semblerait qu'il était effectivement indigne d'intérêt. Il pleut toujours, ma musique est toujours belle.

<< Page précédente | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | Page suivante >>

Créer un podcast